Salarié démotivé : Quel impact pour l’entreprise ?

Dans mon dernier article, je vous parlais de l’importance d’accompagner ses salariés dans leur départ de l’entreprise.

Si vous ne l’avez pas lu, vous le trouverez ici .

En revanche, si vous l’avez dévoré (trois fois), vous comprendrez la suite logique dont traite mon feuillet du jour.

En effet, il me semblait indispensable de rebondir sur l’impact d’un salarié démotivé au sein d’une société. Tous ne veulent pas partir, seulement, il y a parfois un réel mal être difficile à déceler, et qui peut avoir des conséquences catastrophique sur la vie de l’entreprise.

Reconnaître une baisse de motivation

La démotivation en entreprise peut se traduire sous bien des formes. Du renfermement sur soi à la baisse de chiffre d’affaire, un salarié démotivé va bien souvent le faire comprendre à travers son comportement.

Retards répétés, arrêts maladie fréquents ou encore une irritabilité notable sont, à titre d’exemple, des signaux annonciateurs d’une baisse de motivation.

Cette dernière produit un impact négatif sur l’entreprise; trois impacts principaux, à vrai dire, que j’ai décidé de vous détailler ici.

1. L’impact humain

Si le travail en équipe a d’innombrables avantages, il devient un défaut lorsqu’un employé, quelle qu’en soit la raison, perd sa motivation.

Et pour cause : les émotions sont communicatives. Un salarié motivé entraîne son équipe dans son flot d’engouement, mais il suffit également d’un seul salarié démotivé pour que ses collaborateurs soient impactés.

En effet, la personne en question va bien souvent présenter un état de stress, être plus réactif voire plus agressif aux sollicitations professionnelles de ses collègues ou de ses supérieurs. L’ambiance en prend un coup, et dans la foulée, la qualité de travail aussi.

Pour exemple, un développeur ou designer web n’ayant plus envie de travailler freinera alors toute la motivation et la productivité d’une équipe web. L’entreprise peut alors en pâtir sévèrement.

2. L’impact financier

Qui dit démotivation dit baisse de productivité, et qui dit baisse de productivité dit baisse de résultats financiers.

Cela peut se faire sur la durée sans que le dirigeant ne remarque quoi que ce soit les premiers mois, ou pense même que c’est une passe, mais cumulées, les conséquences peuvent être très importantes.

Et si l’on veut aller plus loin dans la réflexion, une équipe démotivée par un autre collaborateur verra ses résultats baisser beaucoup plus rapidement, puisqu’il s’agit là d’un effet de groupe.

Dans la continuité de l’article sur le départ du salarié , la perte de motivation amène aussi régulièrement à une volonté de démissionner ou de demander une rupture conventionnelle, ou pire, à un licenciement pour faute lorsque l’employé en question a totalement cessé d’être productif. Un départ imprévu ou désorganisé peut alors coûter très cher à l’entreprise.

3. L’impact sur la réputation de l’entreprise

Vous n’y aviez pas pensé ? Et pourtant ! La réputation d’une entreprise se fait sur tous les plans, encore plus à l’ère du numérique.

Tout d’abord, un collaborateur démotivé peut décrédibiliser la réputation d’une entreprise auprès de ses clients. Un commercial, par exemple, travaille en direct avec ses prospects et clients. Un mal être communicatif peut donc très rapidement freiner la signature de ce contrat pourtant tant attendu !

D’un autre côté, le salarié en question n’étant pas bien professionnellement va répercuter cet état d’esprit auprès de son entourage, et leur dire ô combien il se sent mal au sein de cette société. Ce type de communication fonctionne aussi parfaitement sur les réseaux sociaux, et l’aspect viral peut très vite se développer.

 

Un salarié démotivé est donc à prendre très au sérieux. Que ce dernier veuille partir ou rester, l’intervention d’un.e coach professionnel.le permet à l’entreprise d’avoir une vue objective du problème et met le collaborateur en confiance de par son rôle neutre au sein la société.

Un coach professionnel en entreprise accompagne le dirigeant et/ou l’équipe managériale, aide à cibler la problématique afin de la résoudre efficacement, mais aussi et surtout, il prévient des récidives grâce au travail réalisé en amont.

Emilie Lagon, le 25 août 2020